"La radio qui aime le cinéma"

En ce moment sur Séquence FM :
Thierry

« Thierry vous fait son cinéma. Les sorties de films, quelques
commentaires et, en quelques minutes vous êtes informées
sur votre semaine cinématographique. »

Pour contacter Thierry : + 33 4 82 53 38 80
thierry@sequencefm.fr

VICTOR YOUNG PEREZ

De : Jacques Ouaniche
Avec : Brahim Asloum

Le 24 octobre 1931 à seulement 20 ans, Victor young Perez devient le plus jeune boxeur à conquérir le titre de champion du monde des poids mouches. Adulé par tout un peuple, il commence à connaître la grande vie, faite de hautes relations, en soirées paillettes, et jusqu’à sa relation compliquée avec la grande actrice du moment, Mireille Balin, la gueule d’amour de Pépé le Moko. Issu d’une famille juive tunisienne très modeste, il est dénoncé en 1943 et déporté à Auchwitz.

Vous allez revivre le parcours très mouvementé de ce jeune boxeur monté au firmament du succès en très peu de temps et redescendu presque aussi vite. Brahim Asloum, notre champion olympique de Sydney en 2000 y tient donc le rôle principal et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a mis tout son cœur, il est vrai aidé par un sport qu’il connaît très bien, et où il fut certes plus facile pour lui de rentrer dans la peau de ce personnage. Mais sa composition reste tout de même bluffante pour un débutant. L’émotion est présente tout au long du film, avec un chassé croisé permanent entre les scènes joyeuses, les parties animées avec son actrice fétiche et les personnalités qui l’accompagnent, et celles plus dures, de sa déchéance annoncée par ses proches avec, en fil rouge, ce combat désormais épique contre un soldat allemand, plus grand que lui, plus lourd aussi, et que les SS avait pris comme exemple pour justifier la naissance de la race « aryenne ». Et notre Brahim, au milieu de tout ça, navigue entre combats, illusions et désillusions, comme un véritable acteur qui oublie qu’il est débutant, et surtout, qu’il porte à bout de bras la destinée d’un film lourd et riche d’une histoire pas comme les autres. Ne vous attendez donc pas à voir un énième Rocky, mais simplement un film qui traite avec beaucoup d’humilité, d’une histoire vraie, touchante à plus d’un titre, témoin privilégié d’une période très tourmentée, et qui a vu tellement d’hommes et de femmes ne jamais en revenir.

 

VICTOR YOUNG PEREZ

De Jacques Ouaniche

Avec Brahim Asloum

 

Le 24 octobre 1931 à seulement 20 ans, Victor young Perez devient le plus jeune boxeur à conquérir le titre de champion du monde des poids mouches. Adulé par tout un peuple, il commence à connaître la grande vie, faite de hautes relations, en soirées paillettes, et jusqu’à sa relation compliquée avec la grande actrice du moment, Mireille Balin, la gueule d’amour de Pépé le Moko. Issu d’une famille juive tunisienne très modeste, il est dénoncé en 1943 et déporté à Auchwitz.

Vous allez revivre le parcours très mouvementé de ce jeune boxeur monté au firmament du succès en très peu de temps et redescendu presque aussi vite. Brahim Asloum, notre champion olympique de Sydney en 2000 y tient donc le rôle principal et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a mis tout son cœur, il est vrai aidé par un sport qu’il connaît très bien, et où il fut certes plus facile pour lui de rentrer dans la peau de ce personnage. Mais sa composition reste tout de même bluffante pour un débutant. L’émotion est présente tout au long du film, avec un chassé croisé permanent entre les scènes joyeuses, les parties animées avec son actrice fétiche et les personnalités qui l’accompagnent, et celles plus dures, de sa déchéance annoncée par ses proches avec, en fil rouge, ce combat désormais épique contre un soldat allemand, plus grand que lui, plus lourd aussi, et que les SS avait pris comme exemple pour justifier la naissance de la race « aryenne ». Et notre Brahim, au milieu de tout ça, navigue entre combats, illusions et désillusions, comme un véritable acteur qui oublie qu’il est débutant, et surtout, qu’il porte à bout de bras la destinée d’un film lourd et riche d’une histoire pas comme les autres. Ne vous attendez donc pas à voir un énième Rocky, mais simplement un film qui traite avec beaucoup d’humilité, d’une histoire vraie, touchante à plus d’un titre, témoin privilégié d’une période très tourmentée, et qui a vu tellement d’hommes et de femmes ne jamais en revenir.

 


Les autres chroniques de Thierry :
LE JEU DE LA VERITE
MATCH RETOUR
L’AMOUR EST UN CRIME PARFAIT
HOMEFRONT
LES AMES DE PAPIER
LE HOBBIT 2 / LA DESOLATION DE SMAUG
CARRIE, LA VENGEANCE
AVANT L’HIVER
QUAI D’ORSAY
LA STRATEGIE ENDER
EN SOLITAIRE
MALAVITA
9 MOIS FERME
NORTHWEST
EYJAFJALLAJÔKULL
BLUE JASMINE
RUSH
LES INVINCIBLES
LE MAJORDOME
YOU’RE NEXT
LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE
MICHAEL KOHLHASS
ELYSIUM
AMERICAN NIGHTMARE
PACIFIC RIM
CHEZ NOUS C’EST TROIS
HIJACKING
Fanny
WORLD WAR Z
JOSEPHINE
BLACKBIRD
LA GRANDE BOUCLE
THE ICEMAN
L’ATTENTAT
ONLY GOD FORGIVES
L’HYPNOTISEUR
STOKER
LA CAGE DOREE
DESORDRES
LES GAMINS
11.6
UNE CHANSON POUR MA MERE
DEAD MAN TALKING
JAPPELOUP
AU BOUT DU CONTE
BOULE ET BILL
DES MORCEAUX DE MOI
PASSION
HITCHCOCK
LINCOLN
AMITIES SINCERES
LE DERNIER REMPART
DJANGO UNCHAINED
UNE HISTOIRE D’AMOUR
LA STRATEGIE DE LA POUSSETTE
L’HOMME QUI RIT
ALEX CROSS
LE HOBBIT – UN VOYAGE INATTENDU
TROIS MONDES
BEST PLANS
LA CHASSE
LE CAPITAL
OLIVER SHERMAN
LA TRAVERSEE
STAR 80
PAPERBOY
EXAM
TAKEN 2
LES SEIGNEURS
LES SAVEURS DU PALAIS
CAMILLE REDOUBLE
MONSIEUR LAZHAR
DAVID ET MADAME HANSEN
DU VENT DANS MES MOLLETS
TOTAL RECALL / MEMOIRES PROGRAMMEES
MY BEST MEN
ANNALISA
A LITTLE CLOSER
EFFRACTION
ROCK FOREVER
L’AGE DE GLACE – LA DERIVE DES CONTINENTS
L’OMBRE DU MAL
BIENVENUE PARMI NOUS
ARRETE DE PLEURER PENELOPE
PROMETHEUS
Cosmopolis
DE ROUILLE ET D’OS
MAMAN
LE PRENOM
LOCK OUT
BLANCHE NEIGE
BATTLESHIP
LA TERRE OUTRAGEE
HENAUT PRESIDENT
CLOCLO
NOS PLUS BELLES VACANCES
LE TERRITOIRE DES LOUPS
ALBER NOBBS
DOS AU MUR
UNE BOUTEILLE A LA MER
LA VERITE SI JE MENS 3
SPORT DE FILLES
Trust
J EDGAR
Take Shelter/Une Vie Meilleure
Les Crimes De Snowtown/Echange Standard
Les crimes de snow town/Echange standard
Happy New Year/A Dangerous Method
Des vents contraires/On the ice
HOLYWOO