"La radio qui aime le cinéma"

En ce moment sur Séquence FM :
Thierry

« Thierry vous fait son cinéma. Les sorties de films, quelques
commentaires et, en quelques minutes vous êtes informées
sur votre semaine cinématographique. »

Pour contacter Thierry : + 33 4 82 53 38 80
thierry@sequencefm.fr

Les Crimes De Snowtown/Echange Standard

De : Justin Kurzel/David Dobkin
Avec : Lucas Pittaway et Daniel Henshall/Ryan Reynolds et Jason Bateman

 LES CRIMES DE SNOWTOWN

De Justin Kurzel

Avec Lucas Pittaway et Daniel Henshall

 

Jamie âgé de 16 ans vit avec sa mère et ses deux jeunes frères dans une petite bourgade de la banlieue d’Adelaïde en australie. Leur maison ressemble à un taudis, le secteur dans lequel ils vivent, une véritable zone de non – droit, bref, quand John fait irruption dans leur vie, Jamie voit en lui comme une forme de salut, un moyen d’échapper à un quotidien austère. Personnage très charismatique, John va petit à petit devenir un mentor et un protecteur pour Jamie. L’endoctriner est une suite logique dans leur progression fusionnelle, oui mais seulement, John s’avère être un « sérial killer » et en plus, c’est pas un Poète dans le genre.

« Les crimes de snowtown » fait partie de ces films du renouveau cinématographique australien comme le salue la critique mondiale et qui prône un cinéma vrai, sans clichés ou effets racoleurs, et le plus souvent avec des acteurs quasiment inconnus. Le travail du metteur en scène qui est allé chercher les siens dans un supermarché, a été de repérer la gestuelle, la façon de parler, le regard et tout ça sans tenter le moindre casting, où plutôt, de lancer un casting sauvage ou totalement improvisé. Ca donne un résultat bluffant, le rôle de Jamie est donc tenu par Lucas Pittaway qui devait s’engager dans l’armée et qui ne remerciera jamais assez le hasard qui l’a fait aller dans ce magasin et bouleverser ainsi sa vie à jamais. Car, la critique du dernier festival de Cannes ne s’y est pas trompée. Le film a reçu la caméra d’or pendant la semaine de la critique à ce festival et Lucas Pittaway y a été présenté comme un futur grand. Malgré quelques longueurs nécessaires à la phase d’endoctrinement, ce film est d’une puissance rare et quand on sait qu’il relate en plus d’une histoire vraie, ça fait encore plus froid dans le dos. Les producteurs se sont d’ailleurs heurtés à la méfiance des habitants qui ne voyaient pas d’un très bon œil le fait de remuer toutes ces histoires qui ont profondément marqué les esprits dans la région. Car en plus, le réalisateur a vraiment voulu tourner sur les lieux même de toute l’enquête. Attendez vous donc à un sorte de « Faites entrer l’accusé » version australienne, un film que l’on ressent comme un choc frontal et dont on pourra toujours s’interroger sur le pourquoi d’une sortie en salle au moment des Fêtes de Noël. Hallowen eût été plus judicieux !!!

Allez savoir……..

ECHANGE STANDARD

De David Dobkin

Avec Ryan Reynolds et Jason Bateman

 

On enchaîne avec un peu de légèreté et cet «Echange standard » réalisé par David Dobkin et écrit par les scénaristes de « Very bad trip ». Rien que dans cette phrase, le ton est donné, on retrouve le coté insouciant de « sérial noceurs » et les joutes verbales de Very bad…… Echange standard, c’est surtout, un échange entre les deux vies de deux grands potes qui se jalousent l’un et l’autre. Ne me demandez pas comment ils font pour se retrouver chacun dans la peau de l’autre, on s’en fout et puis…… c’est Noël, donc tout est possible !! mais toujours est il que toute la force comique de cette petite pochade sans prétention tient dans le fait de voir chacun des protagonistes affronter la vie de l’autre pour se rendre compte que la sienne n’était finalement pas si mal. Voilà pour la morale, pour le reste, c’est quand même du déjà vu, « Freaky Friday » avec Jamie Lee Curtis et le génial et ébouriffant « Volte face » de John Woo avaient déjà exploré le filon en leur temps, mais ce film reste une comédie sympathique, aussi lisse qu’une tranche de foie gras et qui évite de se gratter la tête pour réfléchir à la pensée profonde du réalisateur. Pour égayer nos soirées de Fêtes mais pas plus….. à prendre vraiment comme un petit cadeau de Noël à trois francs six sous en attendant de tomber sur des étrennes bien plus conséquentes et ce, peut être dès la semaine prochaine. Alors Bon réveillon……


Les autres chroniques de Thierry :
LE JEU DE LA VERITE
MATCH RETOUR
L’AMOUR EST UN CRIME PARFAIT
HOMEFRONT
LES AMES DE PAPIER
LE HOBBIT 2 / LA DESOLATION DE SMAUG
CARRIE, LA VENGEANCE
AVANT L’HIVER
VICTOR YOUNG PEREZ
QUAI D’ORSAY
LA STRATEGIE ENDER
EN SOLITAIRE
MALAVITA
9 MOIS FERME
NORTHWEST
EYJAFJALLAJÔKULL
BLUE JASMINE
RUSH
LES INVINCIBLES
LE MAJORDOME
YOU’RE NEXT
LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE
MICHAEL KOHLHASS
ELYSIUM
AMERICAN NIGHTMARE
PACIFIC RIM
CHEZ NOUS C’EST TROIS
HIJACKING
Fanny
WORLD WAR Z
JOSEPHINE
BLACKBIRD
LA GRANDE BOUCLE
THE ICEMAN
L’ATTENTAT
ONLY GOD FORGIVES
L’HYPNOTISEUR
STOKER
LA CAGE DOREE
DESORDRES
LES GAMINS
11.6
UNE CHANSON POUR MA MERE
DEAD MAN TALKING
JAPPELOUP
AU BOUT DU CONTE
BOULE ET BILL
DES MORCEAUX DE MOI
PASSION
HITCHCOCK
LINCOLN
AMITIES SINCERES
LE DERNIER REMPART
DJANGO UNCHAINED
UNE HISTOIRE D’AMOUR
LA STRATEGIE DE LA POUSSETTE
L’HOMME QUI RIT
ALEX CROSS
LE HOBBIT – UN VOYAGE INATTENDU
TROIS MONDES
BEST PLANS
LA CHASSE
LE CAPITAL
OLIVER SHERMAN
LA TRAVERSEE
STAR 80
PAPERBOY
EXAM
TAKEN 2
LES SEIGNEURS
LES SAVEURS DU PALAIS
CAMILLE REDOUBLE
MONSIEUR LAZHAR
DAVID ET MADAME HANSEN
DU VENT DANS MES MOLLETS
TOTAL RECALL / MEMOIRES PROGRAMMEES
MY BEST MEN
ANNALISA
A LITTLE CLOSER
EFFRACTION
ROCK FOREVER
L’AGE DE GLACE – LA DERIVE DES CONTINENTS
L’OMBRE DU MAL
BIENVENUE PARMI NOUS
ARRETE DE PLEURER PENELOPE
PROMETHEUS
Cosmopolis
DE ROUILLE ET D’OS
MAMAN
LE PRENOM
LOCK OUT
BLANCHE NEIGE
BATTLESHIP
LA TERRE OUTRAGEE
HENAUT PRESIDENT
CLOCLO
NOS PLUS BELLES VACANCES
LE TERRITOIRE DES LOUPS
ALBER NOBBS
DOS AU MUR
UNE BOUTEILLE A LA MER
LA VERITE SI JE MENS 3
SPORT DE FILLES
Trust
J EDGAR
Take Shelter/Une Vie Meilleure
Les crimes de snow town/Echange standard
Happy New Year/A Dangerous Method
Des vents contraires/On the ice
HOLYWOO